Portrait de coureuse : Mélissa Couture

Mis à jour : il y a un jour

- Nom de la coureuse : Mélissa Couture

- Âge : 39 ans

- Pratique la course à pied depuis : janvier 2013, 2 mois après avoir eu mon 3e enfant

- Première année d’adhésion au CTB : 2019



- Qu’est-ce qui t’a amené à débuter la course à pied ?


J'avais zéro cardio, incapable de courir 1km et je me disais que le corps humain était fait pour courir, que je devrais bien pouvoir y arriver! 10 mois plus tard, je courrais mon 1er demi-marathon.


- Quel genre de coureuse es-tu ?


Sociale! J'aime le sentiment de dépassement, les endorphines, mais pour moi, c'est 1000x plus motivant de sortir fouler les sentiers ou le bitume en bonne compagnie.


- Que t’apporte la course de trail ?


La course sur route nécessite moins d'attention, de vigilance et permet donc de penser à plein de trucs (vive la charge mentale!) À l’inverse, la course en sentier est plus exigeante au niveau cardio et nécessite de se concentrer sur le parcours et sur les obstacles, tout en permettant d'être dans la pleine conscience et de ressentir le vent sur notre peau, d’admirer le soleil percer entre les branches ou la glace briller sur les arbres. Bref, pour moi la course de trail est moins ennuyante, plus contemplative... et sportive!


- Que t’apporte le club de trail, ou le fait de courir en groupe avec le CTB ?


Le CTB m'apporte tellement! C'est carrément une 2e famille! Je l'ai dit, je suis une coureuse sociale. L'esprit de clan que l'on retrouve au CTB, le lien d'appartenance, partager une

passion commune, c'est précieux. En plus, le fait d'avoir des groupes de différents niveaux permet à tous d'y avoir sa place. En groupe, on se pousse beaucoup plus qu’on le ferait seul, dans le respect de nos limites, en faisant fi de ce qui nous servirait parfois d'excuses (le froid, la glace, la pluie.) Je suis convaincue que la réussite de mon ultra (qui devait être en 2020 et qui sera remis en 2021) sera en partie attribuable aux entraînements réalisés en gang. Bref, le CTB pour moi, c'est une “gang géniale”, une énergie sans pareille et des entraînements variés dans le but de nous faire progresser.


Sortie du CTB à Sutton


- Que représente une semaine d’entraînement type pour toi ?


Je cours 5 fois par semaine, dont 2 fois en sentier. À cela, j’ajoute 1 rando et plusieurs séances de yoga.


- Quelles sont tes aspirations/motivations en lien avec la course à pied ?


Je suis inscrite à mon 1er ultramarathon en sentier, le 50km de la Chute du diable. Mon objectif se résume à terminer cette course dans la bonne humeur, sans blessure et avec le sourire. Je connais une bonne section du parcours, ayant déjà couru le 35km de ce même événement, c’est rassurant. J’apprécie les sections roulantes, plus que les sections très techniques ou avec un dénivelé important.


- Quelle est ta saison préférée pour courir en trail et pourquoi ?


J'adore l'automne et le printemps, la lumière est si belle et c'est très confortable. J'ai plus de difficulté avec nos étés à 5 canicules!


Mélissa et Stéphane au Ultra-Trail Harricana


- Quelles sont tes principales qualités comme coureuse ?


J’apprécie les sections de descentes, que je franchi généralement avec une bonne assurance. Je réussis à maintenir une planification annuelle relativement structurée à travers l’horaire familial (programme d’entraînement, calendrier de courses) et ma persévérance me permet d’atteindre mes objectifs tout en étant à l’écoute de mon corps. Par ailleurs, cette progression m’aide à récupérer assez facilement suite à un défi de plus longue distance.


- Dois-tu par moments composer avec des blessures ? Si oui, comment gères-tu cet aspect ?


J'ai la chance de n'avoir eu qu'une blessure en 8 ans, un syndrome fémoro-patellaire (blessure au genou)! Une excellente physiothérapeute m'avait alors vite remise sur pied, je crois avoir eu la discipline d’effectuer religieusement les exercices recommandés.


- Participes-tu à l’occasion à des courses organisées à titre de coureuse ou bénévole et si oui, quels sont tes événements coup de cœur ?


J'ai participé à plusieurs événements, de 5km au marathon, en passant par une course à relais sur 10 heures et un 160km en équipe. J'ai aussi fait du bénévolat, souvent comme “fermeur” de parcours et quelque fois comme lapin de cadence. Mon grand coup de cœur fût sans aucun doute le Beluga Ultra Trail à Tadoussac en septembre 2020, un parcours d'une incroyable beauté et géré par une organisation hors pair.




- Quel est ton plus beau souvenir et quelle est ta plus grande fierté en tant que coureuse de trail ?


Ma plus grande fierté comme coureuse, si on parle de performance, est sur la route, mon 1er 30km officiel, sous une pluie froide avec un temps qui m'a grandement satisfait. La trail est pour moi plutôt synonyme de plaisir et d'endurance. Cet été, j'ai organisé un défi, soit une course de 35km dans les sentiers de Bromont, (sublime parcours dessiné par 2 amis du CTB) pour amasser des fonds pour la FSA (Fondation des sports adaptés). Je suis satisfaite de ma course, mais plus encore du déroulement de la journée qui a été incroyable grâce à l'implication de membres du club. De plus, tous les coureurs participants ont réussi le défi avec brio et ont terminé avec le sourire aux lèvres, que demander de plus !


- Si tu avais un conseil à donner à la coureuse que tu étais quand tu as débuté (ou aux coureurs qui veulent débuter), quel serait-il ?


Je pense qu’il est important de respecter une progression et d’augmenter graduellement notre volume d’entraînement, pour que l’activité demeure agréable. La constance est également une des clés du bonheur de courir!


Ce portrait de coureurs a été réalisé par les deux SEB (Moreau et Martin) avec la collaboration de Cynthia Laflamme.

143 vues0 commentaire

Copyright 2019 © CLUB DE TRAIL DE BROMONT. Soyez aujourd'hui celui que vous rêvez d'être demain.